1985, l'OMS dit que les ondes peuvent agir sur les cellules - Pierre Dubochet

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

1985, l'OMS dit que les ondes peuvent agir sur les cellules

Dossiers > OMS

Pierre Dubochet | 1er mai 2014

« La protection contre les rayonnements non ionisants»
vol. 1
disparaît des archives de l'OMS


Exposition aux micro-ondes et radiofréquences : une cascade de conséquences.  Sur le système nerveux, au niveau cellulaire, chromosomique et génétique,  etc.


En 1985, l’OMS publie un livre épais intitulé «La protection contre les rayonnements non ionisants», qui sera suivi d'une mise à jour en 1991 dont le chapitre consacré aux ondes sera partiellement censuré. La première version décrit les risques causés par tout une gamme de rayonnements, dont les micro-ondes sont une constituante.

L'OMS écrit que les micro-ondes et les radiofréquences peuvent agir, selon les conditions, au niveau cellulaire, chromosomique et génétique, modifier la croissance, le métabolisme, les gonades.

Les effets sont encore cardiovasculaires, sanguins, endocriniens, sur le système nerveux, les sens et le système immunitaire.

On sait depuis 1973 que les effets de l'exposition sont cumulatifs.

L’OMS offre un
dépôt institutionnel pour le partage de ses ses documents, Iris. Si vous entrez les mots «La protection contre les rayonnements non ionisants», vous ne verrez nulle trace du livre de 1985.

Ni celle de sa mise à jour de 1991.

La recherche avec un nom d'auteur (Michael J. Suess, Deirdre A. Benwell) n’aboutit guère mieux. Pourtant les archives numérisées permettent l’accès à des documents datant de 1948.

En rendant impossible l'accès à ce livre, en ayant fait disparaître toute trace de son existence, l'OMS maintient volontairement les scientifiques et la population dans l'ignorance.
«Voir monter une nouvelle génération qui aurait appris à s'accommoder de l'ignorance et de l'incertitude est la solution la plus satisfaisante», écrit-elle en 1958.

Sur ce site, j'apporte la preuve que l'OMS pratique l'obscurantisme en matière de rayonnement ionisant et de rayonnement non ionisant. L'obscurantisme est l'opposition à la diffusion de l'instruction, au progrès des sciences, en particulier dans le peuple.

La disparition de ce genre d'ouvrage empêche des plaignants d'apporter la preuve que les normes actuelles sont trop élevées. La quasi-totalité du temps, un juge déboute les plaignants qui réclament des dommages-intérêts causés par la téléphonie mobile, dans la mesure où les installations incriminées sont conformes à la législation.


Vous pouvez envoyer une demande de numérisation et mise en ligne de ce document à l'OMS à l'adresse :  repository@who.int

Je lis volontiers votre demande en copie cachée qui se joindra à celles dont je dispose, ainsi que l'éventuelle réponse de l'OMS. Merci.

Haut de page

En retirant certains livres des archives en ligne, l’OMS prive volontairement la communauté scientifique et le public d'informations capitales, alors que les ondes causent une lente dégradation de santé au niveau mondial.

L'OMS favorise la délinquance industrielle.

 
Tous les textes et illustrations sont sous droit d'auteur
Copyright 2015. All rights reserved.
Retourner au contenu | Retourner au menu