Wi-Fi dans les classes du canton de Neuchâtel - Pierre Dubochet

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

Wi-Fi dans les classes du canton de Neuchâtel

Dossiers > Wi-Fi

Pierre Dubochet | 6 novembre 2014


Wi-Fi dans les écoles neuchâteloises

Le canton de Neuchâtel a été le premier canton suisse à prendre des
mesures de prévention d'ordre juridique avec l'adoption fin 2010 d'un
arrêté interdisant ou limitant l'utilisation des technologies Wi-Fi à l'école, spécialement enfantines et primaires. Des mesures de champ électromagnétique dans les écoles prouvent que cet arrêté est peu connu, voire ignoré.

L'arrêté stipule que seuls les réseaux filaires (câbles métalliques ou fibres optiques) sont autorisés dans les écoles enfantines. On ne devrait ainsi pas mesurer de champs d'hyperfréquences pulsées appelées aussi micro-ondes pulsées correspondant à ce type de technologie dans ces salles au-delà d'un certain niveau.

Avec l'ARA, l'Association alerte aux champs électromagnétiques, nous avons voulu savoir si cet arrêté est respecté. Sosthène Berger et moi-même sommes allés de manière impromptue dans dix-huit établissements préscolaires et primaires neuchâtelois. Nous avons constaté que des émetteurs Wi-Fi (ordinateurs, imprimantes, routeurs) fonctionnent dans quatre écoles enfantines sur les sept visitées, parfois très près de la tête des enfants. Et dans cinq écoles primaires sur les onze mesurées, il y a des ondes Wi-Fi où il ne devrait pas y en avoir.

Il apparaît que le personnel rencontré est souvent ignorant des mesures de
protection contre la pollution électromagnétique, telles que proposées par
l'Office fédéral de la santé.

Cela nous a motivés à diffuser un communiqué de presse en Suisse romande. Les quotidiens neuchâtelois L’Express et L’Impartial en ont eu la primeur et ont publié une page sur nos constatations ce samedi 1er novembre.

Haut de page

Lors des mesures que j'ai effectuées (nous nous sommes réparti les visites avec Sosthène Berger), j'ai constaté que l'arrêté du Conseil d'État était peu connu, voire ignoré.

Notre devoir est de faire en sorte que l'information circule, afin que les plus jeunes soient protégés.

 
Tous les textes et illustrations sont sous droit d'auteur
Copyright 2015. All rights reserved.
Retourner au contenu | Retourner au menu