La femme et l'exposition aux rayonnements non ionisants - Pierre Dubochet

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

La femme et l'exposition aux rayonnements non ionisants

Dossiers > Rayons non ionisants

Pierre Dubochet | 19 juin 2014
Mise à jour le 24 novembre 2014


Voici ce que l'exposition aux ondes électromagnétiques
peut entraîner chez la femme

L'irradiation au rayonnement non ionisant a des effets subjectifs et des effets pathologiques partiellement liés à la fréquence, au type de modulation de l'onde, à la durée de l'exposition, à l'intensité du champ et à la dose totale reçue.

Il est important de signaler qu'
absence de sensation ne signifie pas absence d'atteinte due aux rayonnements. La liste proposée sur cette page n'est pas exhaustive, elle est appelée à évoluer. Indicative, elle est basée sur de nombreux articles scientifiques.

Chez la femme, l'exposition aux rayonnements non ionisants peut entraîner :

  • règles irrégulières,

  • ménopause précoce,

  • cancer du sein,

  • augmentation de la mortalité embryonnaire,

  • augmentation des fausses couches spontanées.


Y a-t-il d'autres risques ? Oui, plus de vingt !


Prenez connaissance de l'avis des médecins en 2002 et en 2012, tous deux très instructifs.

Vous trouvez ici des informations sur les processus biologiques.

Voyez de quoi se plaignent les personnes exposées aux rayonnements électromagnétiques.

Et les manifestations cliniques de l'exposition.

Haut de page

 
Tous les textes et illustrations sont sous droit d'auteur
Copyright 2015. All rights reserved.
Retourner au contenu | Retourner au menu