Conséquences de l'exposition aux rayonnements non ionisants - Pierre Dubochet

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

Conséquences de l'exposition aux rayonnements non ionisants

Dossiers > Rayons non ionisants

Pierre Dubochet | 19 juin 2014


Voici quelques conséquences de l'exposition aux
ondes électromagnétiques

L'irradiation au rayonnement non ionisant a des effets subjectifs et des effets pathologiques partiellement liés à la fréquence, au type de modulation de l'onde, à la durée de l'exposition, à l'intensité du champ et à la dose totale reçue.

Il est important de signaler qu'
absence de sensation ne signifie pas absence d'atteinte due aux rayonnements. La liste proposée sur cette page n'est pas exhaustive, elle est appelée à évoluer.


«Si vous mettez une grenouille dans une casserole d'eau bouillante, elle sautera immédiatement vers l’extérieur. Cependant, si vous mettez une grenouille dans l'eau froide et chauffez graduellement l'eau, vous pouvez faire cuire la grenouille parce que le corps de la grenouille s'ajustera graduellement aux légers changements de la température et elle ne se rendra pas compte qu'elle est en train de cuire».

Dr. George Carlo, chercheur, qui dénonce les dangers des téléphones cellulaires.




Des personnes irradiées par des champs électromagnétiques
se plaignent de :


  • céphalées périodiques ou constantes,

  • acouphènes,

  • baisse de l'attention,

  • baisse de la concentration

  • baisse des facultés d'apprentissage,

  • troubles de la mémoire,

  • douleurs dentaires chez les personnes portant des amalgames,

  • goût métallique en bouche,

  • perte d'appétit,

  • fatigue oculaire,

  • inflammation des yeux,

  • vertiges, 

  • somnolence diurne,

  • troubles du sommeil nocturne,

  • irritabilité,

  • hyperactivité (également chez les enfants), 

  • sentiments de peur, 
  • réactions hypocondriaques, 
  • tension nerveuse,

  • dépression, 

  • urination fréquente,

  • insociabilité,

  • fatigue chronique,

  • maladies infectieuses à répétition (dont irritations de la gorge, petites fièvres et glandes de lymphes enflées),

  • saignements de nez,

  • douleurs musculaires et aux alentours du coeur,

  • difficultés respiratoires,

  • transpiration des extrémités augmentée,

  • sensibilité diminuée de l'odorat,

  • difficultés sexuelles,

  • etc.


Quelles sont les manifestations cliniques en cas d'irradiation au rayonnement non ionisant ?


Qu'entraîne l'exposition aux rayonnements non ionisants ?

Et plus spécialement, chez la femme ?

Prenez connaissance de l'avis des médecins en 2002 et en 2012, tous deux très instructifs. Vous trouvez ici des informations sur les processus biologiques.

Haut de page

 
Tous les textes et illustrations sont sous droit d'auteur
Copyright 2015. All rights reserved.
Retourner au contenu | Retourner au menu