Sensibilité aux ondes électromagnétiques - Pierre Dubochet

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

Sensibilité aux ondes électromagnétiques

Dossiers > Homme et ondes

Pierre Dubochet | 29 mai 2013


Diverses notions permettent d'expliquer notre sensibilité aux ondes :


  • La perméabilité du système enzymatique régissant le fonctionnement de l'organisme humain.


  • Le fait que notre corps contienne des cristaux de magnétite qui sont autant de petits aimants (cinq millions par gramme dans le cerveau, et plus de cent millions par gramme dans l'enveloppe méningée qui entoure le cerveau, selon le Pr J. Kirshink). (1)  


Les champs électromagnétiques des hyperfréquences sont porteurs d'une grande énergie. Les cellules qui ne contiennent pas de cristaux de magnétite n'interfèrent pratiquement pas avec ces ondes. En revanche, les cellules qui contiennent des cristaux de magnétite peuvent absorber jusqu'à 30% de l'énergie des micro-ondes qui les traversent. (2)



(1) KIRSCHVINK J.L., « Microwave absorption by magnetite : a possible mechanism for coupling nonthermal levels of radiation to biological systems. » Bioelectromagnetics 1996 ; 17 (3) 187-194. Division of Geological and Planetary Sciences, California Institute of Technology, Pasadena, USA.

(2) KIRSCHVINK J.L., « Microwave absorption by magnetite : a possible mechanism for coupling nonthermal levels of radiation to biological systems. » Bioelectromagnetics 1996 ; 17 (3) 187-194. Division of Geological and Planetary Sciences, California Institute of Technology, Pasadena, USA.

«La perméabilité du système enzymatique, les dizaines de milliards de petits aimants dans notre tête, l'absorption des hyperfréquences par l'eau et la résonance expliquent pour partie notre sensibilité aux ondes électromagnétiques».

 
Tous les textes et illustrations sont sous droit d'auteur
Copyright 2015. All rights reserved.
Retourner au contenu | Retourner au menu