Swisscom indique que l'effet de génotoxicité peut être non thermal - Pierre Dubochet

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

Swisscom indique que l'effet de génotoxicité peut être non thermal

Dossiers > Rayons non ionisants

Pierre Dubochet | 1er mai 2014


La génotoxicité des ondes est possible avec des niveaux non thermiques, indiquent Jean-Claude Bischoff et
Blanca Ferran Moreno de Swisscom


Swisscom est l'entreprise phare du marché des télécommunications en Suisse avec plus de 20'000 collaborateurs et 60% du marché de la téléphonie mobile

En 2003, Swisscom dépose un brevet (WO2004075583) – ici lien avec le dépôt international – dans 90 pays. But : réduire «l’influence de l’électrosmog sur le corps humain, un problème connu» dans les réseaux locaux sans fil. «Lorsque, par exemple, des cellules sanguines humaines sont irradiées par les champs électromagnétiques, les dommages clairs du matériel héréditaire ont été démontrés et il y a des indications d’un risque accru de cancer»
(Mashevich M., Folkman D., Kesar A., Barbul A., Korenstein R., Jerby E.).

La découverte des chercheurs indique que l’effet de génotoxicité (la modification de l’ADN) de la radiation électromagnétique est mis à jour via un mécanisme non-thermal, donc à faible intensité.

«L’exposition de lymphocytes du sang périphérique humain aux champs électromagnétiques associés aux téléphones cellulaires conduit à une instabilité chromosomique».

«Dans cette étude, par exemple, les lymphocytes périphériques humains ont été exposés à des champs électromagnétiques continus de 830 MHz afin d’examiner si cela conduit à des pertes ou des gains de chromosomes. De grands changements conduisent à une instabilité du génome et de ce fait à un cancer».

Dix ans après le dépôt, le système n'est pas disponible. Combien d'autres technologies de réduction des méfaits des technologies sans fil ont été brevetées par l'industrie, sans jamais être commercialisées. Pourquoi ? Qui profite ?

Vous avez toutes les raisons d'éviter le rayonnement électromagnétique si Swisscom indique qu'il est susceptible de modifier votre ADN à des niveaux non thermiques !

La pollution électromagnétique nous touche tous. Il est temps d’en parler.

Haut de page

De multiples paramètres d’exposition aux CEM, tels que la fréquence, la durée, la forme de l’onde, la modulation de fréquence, la modulation d’amplitude sont des facteurs déterminants des réponses biologiques, et compliquent la compréhension exposition / conséquences.

Ne pas comprendre le fonctionnement d’une nocivité n’est pas à confondre avec une innocuité.

 
Tous les textes et illustrations sont sous droit d'auteur
Copyright 2015. All rights reserved.
Retourner au contenu | Retourner au menu