Tableau de plages de fréquences - Pierre Dubochet

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

Tableau de plages de fréquences

Dossiers > Ondes

Pierre Dubochet | 29 mai 2013

Résonance des ondes dans le corps humain

Dans le tableau ci-dessous, les cases à fond rouge montrent les fréquences susceptibles d'entrer en résonance avec des parties du corps humain, du fait de l'adéquation entre la longueur de l'onde et sa correspondance avec une longueur physique. La résonance est un phénomène selon lequel certains systèmes physiques (électriques, mécaniques...) sont sensibles à certaines fréquences.

Un système résonant accumule une énergie, si celle-ci est appliquée sous forme périodique, et proche d'une fréquence dite «fréquence de résonance» ou «fréquence naturelle» ou fréquence
«propre». Soumis à une telle excitation, le système va être le siège d'oscillations de plus en plus importantes, jusqu'à atteindre un régime d'équilibre qui dépend des éléments dissipatifs du système, ou alors jusqu'à une rupture d'un composant du système.

Ainsi que le montre le tableau suivant, la majorité des installations techniques anciennes utilisait des fréquences incompatibles avec une possible résonance dans le corps humain, puisque de longueurs d'onde supérieures à nos composants, organes notamment. Puis les hyperfréquences sont apparues, avec le développement du magnétron en Angleterre dans les années trente. Les hyperfréquences sont comprises entre 300 MHz et 300 GHz.

L'invention d'une diode spéciale a permis de miniaturiser la source de micro-ondes, en la créant depuis un circuit intégré, à la fin des années cinquante. Les premiers systèmes qui ont franchi cette limite étaient industriels ou militaires, autrement dit, l'exposition de civils à leurs champs était rare. Ensuite, ces ondes ont été pulsées. Autrement dit, elles envoient des coups espacés sur chaque pulsation de la fréquence, ce qui les rend biologiquement très agressives.

Nom de la bande

Plage de fréquences

Longueurs d’onde

Usage                             

TLF

0 Hz à 3 Hz

 100 000 km à ∞

Champs magnétiques, ondes et bruits électromagnétiques naturels, ondes delta du cerveau (de 0,5 à 4 Hz, celles du sommeil profond, sans rêve).

ELF

 3 Hz à 30 Hz

 10 000 km à 100 000 km

Ondes électromagnétiques naturelles, résonance terrestre de Schumann (7.8 Hz), ondes du cerveau humain (ondes thêta de 4 à 7 Hz en relaxation profonde, ondes alpha de 8 à 13 Hz en éveil calme, ondes bêta de 14 à 30 Hz en activités courantes),  recherches en géophysique, raies spectrales moléculaires.

SLF

30 Hz à 300 Hz

1 000 km à 10 000 km

Ondes électromagnétiques naturelles, ondes du cerveau humain (ndes gamma au-dessus de 30 Hz, grande activité cérébrales), ondes physiologiques humaines, ondes des lignes électriques, usages inductifs industriels, harmoniques des ondes électriques.

ULF

300 Hz à 3 kHz

100 km à 1 000 km

Ondes électromagnétiques naturelles notamment des orages solaires, ondes physiologiques humaines, ondes électriques des réseaux téléphoniques, harmoniques ondes électriques, signalisation des trains.

VLF

 3 kHz à 30 kHz

 10 km à 100 km

Ondes électromagnétiques naturelles, radiocommunications submaritimes militaires, transmissions par CPL (courant porteur en ligne à bas débit, de 9 à 150 kHz), systèmes de radionavigation, émetteurs de signaux horaires.

LF

30 kHz à 300 kHz

1 km à 10 km

Ondes électromagnétiques naturelles des orages terrestres, radiocommunications maritimes et submaritimes, transmissions par CPL (courant porteur en ligne à bas débit, de 9 à 150 kHz), radiodiffusion en OL, émetteurs de signaux horaires, systèmes de radionavigation GPS.

MF

300 kHz à 3 MHz

100 m à 1 km

Systèmes de radionavigation, radiodiffusion en OM, radiocommunications maritimes et aéronautiques, radioamateurs, signaux horaires et ADSL (transmission numérique sur une ligne téléphonique conventionnelle), transmissions par CPL (courant porteur en ligne à haut débit, de 1,6 à 30 MHz).

HF

3-30 MHz

 10-100 m

Radiodiffusion internationale, radioamateurs, radiocommunications maritimes, aéronautiques, militaires et d’ambassades, applications inductives autorisées, transmissions par CPL (courant porteur en ligne à haut débit, de 1,6 à 30 MHz), signaux horaires, CB en 27 MHz, radars côtiers et radars « au-delà de l’horizon ».

VHF

30 à 300 MHz

1 m à 10 m

Radiodiffusion et télédiffusion, radiocommunications professionnelles, transmissions militaires, liaisons des secours publics, radionavigation (VOR et ILS), radiocommunications aéronautiques, radioamateurs, satellites météo, radioastronomie, recherches spatiales, radars à très longue portée et à pénétration de sol.

UHF

300-1 000 MHz

 0,3-1 m

Télédiffusion, radiodiffusion numérique, radioamateurs, radiocommunications professionnelles, transmissions militaires y compris aéronautiques, liaisons gouvernementales, liaisons satellites, radiolocalisation et radionavigation, usages spatiaux, satellites météo, téléphonie GSM (900 MHz), radars à très longue portée et à pénétration de sol.

L

1-2 GHz

15-30 cm

Téléphonie DCS (1'800 MHz) UMTS (2'100 MHz) et DECT (1'900 MHz), contrôle aérien de longue portée et surveillance aérienne, le GPS (et donc les radars passifs se basant dessus).

S

2-4 GHz

7,5-15 cm

Wi-Fi (2'400 MHz), Bluetooth (2'400 MHz), four à micro-ondes (2'450 MHz), radars de trafic aérien local, radars météorologiques et navals.

C

4-8 GHz

3,75-7,5 cm

Wi-Fi ou HiperLan (5'400 MHz), transpondeurs satellitaires et les radars météorologiques.

X

8-12 GHz

2,5-3,75 cm

Radars météorologiques, autodirecteurs de missiles, radars de navigation, radars à résolution moyenne de cartographie, surveillance au sol des aéroports.

Ku

12-18 GHz

1,67-2,5 cm

HiperLink (communications vers 17 GHz à très haut débit). Radars de cartographie à haute résolution et l'altimétrie satellitaire.

K

18-27 GHz

1,11-1,67 cm

HiperACCESS (communications entre 24.5 et 43.5 GHz). Détection des gouttelettes de nuages en météorologie et dans les radars routiers portables (24,15 GHz). Radar anti-collision automobile (24 GHz, provisoirement).

Ka

27-40 GHz

 0,75-1,11 cm

HiperACCESS (communications entre 24.5 et 43.5 GHz). Radars de cartographie, de courte portée, surveillance au sol des aéroports, les radars routiers automatisés (34,3 GHz), radars anti-collision sur les voitures haut de gamme.

Q

40-60 GHz

5 mm - 7,5 mm

HiperACCESS (communications entre 24.5 et 43.5 GHz). Communications militaires.

V

50-75 GHz

6,0 - 4 mm

Fréquences peu utilisées car fortement absorbées par l'atmosphère (une goutte de pluie mesure de 0,5 à 5 mm)

W

75-110 GHz

2,7 - 4,0 mm

Radar anti-collision automobile (79 GHz), observation météorologique à haute résolution et de courte portée, expérimentations et recherches scientifiques, satellites, contrôle des foules (armes psychotroniques, 94 GHz).

D & G

110 - 300 GHz

2.7 - 1 mm  

Radioastronomie, recherches spatiales, expérimentations et recherches scientifiques.

 

 300 GHz à 384 THz

0,78 µm à 1 mm

Ondes infrarouge.                [ © pierredubochet.ch]


 
Tous les textes et illustrations sont sous droit d'auteur
Copyright 2015. All rights reserved.
Retourner au contenu | Retourner au menu