Protection anti-ondes - Pierre Dubochet

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

Protection anti-ondes

Dossiers > Protection anti ondes

Pierre Dubochet | 19 mai 2017


Les systèmes de protection contre le rayonnement électromagnétique en patches, pastilles, colliers et autres sont-ils efficaces ?



On me demande régulièrement si des dispositifs peuvent transformer les rayonnements électromagnétiques nocifs en rayonnements neutres, voire positifs pour la santé.


Ma réponse est : non.

Les ondes ne font pas que l'on a envie qu'elles fassent pour qu'un produit théoriquement protecteur soit efficace. Les ondes ont leur vie propre. Elles se déplacent en ligne droite à leurs oscillations et impulsions propres. Les vides qu'elles laissent dans l'espace ne sauraient être parfaitement complétés par une ou plusieurs ondes tierces émises par un dispositif protecteur.

Les ondes nocives ne peuvent pas non plus être compensées par d’autres ondes exactement en opposition de phase pour les annuler.

Pourquoi ? Du fait même de l'infinie complexité de leurs oscillations dans l'espace et dans le temps.

Vous connaissez peut-être les casques antibruits actifs. Ils analysent le bruit environnant au moyen de microphones et d’électronique et injectent dans le casque exactement la même forme d’onde, mais en opposition de phase. Résultat: l’onde sonore du bruit qui parvient à l’intérieur du casque et l’onde sonore inversée issue de l’appareil s’annulent. Dans le conduit auditif, il n’y a (presque) plus de bruit.

Un tel système fonctionne à peu près parce que les ondes sonores sont très simples et couvrent une bande de fréquences très étroite. Il fonctionne à peu près parce qu’il couvre une toute petite zone: le conduit auditif de l’oreille. Il ne pourrait pas fonctionner à l'échelle d'une chambre, même de petites dimensions.

Dans une pièce d'appartement, même de dimensions réduites, le champ électrique et le champ magnétique des appareils sans fil varient à chaque endroit. Il est dès lors impossible physiquement d’opposer un signal hertzien à un autre au moyen d'un dispositif technique.

Le seul endroit pour émettre une seconde onde qui atténuerait la première serait… l’antenne. Mais alors, il n’y aurait plus de signal utile!

Et les autocollants à mettre sur les appareils sans fil?

Émis par l'antenne, le champ électrique et le champ magnétique vont se combiner pour créer le signal radio, qui est un champ électromagnétique. La combinaison s'effectue à une certaine distance de l'antenne seulement. En champ proche, c'est-à-dire tout près de l’antenne –là où l’on colle la pastille soi-disant protectrice– le signal radio n’est pas constant et n’existe pas de la même façon qu'en champ lointain.

On ne peut définitivement pas analyser et traiter une onde près de l'antenne pour la rendre neutre biologiquement. Au mieux, ces systèmes sont sans effet. Au pire, ils dégradent l'efficacité de rayonnement de l'antenne, ce qui conduit l'appareil à augmenter la puissance émise pour compenser la baisse de performance.

Aucune étude scientifique digne de ce nom valide les effets de ce genre de système de protection par patch, collier ou similaire.

 
Tous les textes et illustrations sont sous droit d'auteur
Copyright 2015. All rights reserved.
Retourner au contenu | Retourner au menu